En ces jolis dimanches de septembre fleurissent partout les forums des associations. Que va bien pouvoir faire (votre) progéniture tout au long de l’année ?

Le sport c’est important, surtout quand on est une bouille de gourmande comme moi. Nous y voilà, ou ça ? Au forums des associations de Montbazon.

 A vrai dire un seul stand m’intéressait, c’était celui de Terre de Gastronomie en Val de Loire.

Ce matin l’événement c’était les encas gourmands. Un casting de chef qui fait rêver :  Guillaume Fredeville Fredeville organisation à Montlouis sur Loire 

Rémy Giraud par le chef deux étoiles au guide michelin au restaurant les Hauts de Loire à Onzain

Hervé Guttin Pro, chef au restaurant l’origan au Château d’Artigny à Montbazon

Gaëtan Evrard, chef de son restaurant l’Evidence à Montbazon, une étoile au guide michelin 

Autant vous dire qu’il y avait du chef, et des papilles au m2. 

Les encas gourmands c’est quoi ?

En premier le lobster roll d’Hervé Guittin. Depuis le temps que je voulais y goûter à ce lobster roll …  Alors qu’en pense ma bouille de gourmande? Le pain est croustillant mais pas sec, le homard est moelleux et la garniture est rafraîchie par de l’aneth, c’est très bon.

En deuxième, on parle Fondango. Une nouvelle création en Val de Loire de Rémy Giraud. 

Il imagine une petite restauration faite autour des oeuvres et en référence aux artistes de la fondation du doute: l’art, l’esprit fluxus, et la gastronomie. A ce que le pan bagnat est à Nice, les bruschettas aux Italiens, les crêpes aux Bretons, les bords de Loire auront désormais les Fondangos.

fondango Rémy giraud étoilé guide michelin JPG

Bon bref c’est un éclair qu’on ouvre et que l’on foire avec ce que l’on veut !

Au menu du jour :

 Le Beans. Ça m’évoque les vendanges au Canada, le manque de temps et d’envie de cuisiner, et le sucre. Ici c’est un éclair purée de haricots/noisettes et poivrons grillés, avec du poisson de loire fumé sur le dessus. Rien à voir avec Beans de Heinz. Alison Knowles, Beans Rolls, 1964.

Le Fortissimo : concassé d’aubergines, jambon italien, artichaut. Guiseppe Chiari, L’arte e Facile, 1970,

Le Fluxus: Éclair au charbon, mayonnaise, oeufs de câpres poulet rôti citron confit. J’ai vraiment hésité à le prendre, ça avait l’air comme ça de la garniture d’un sandwich poulet/mayo, et puis parfois mon cerveau est de bon conseil, une tuerie… le citron confit réveil cet éclair, pardon ce Fondango… magique. En hommage à Ben.

Le 4.33 au chocolat hummm….. Eclats de chocolat, cacahuètes  …. Et surprise, bah ouais t’avais qu’à venir ! Allez si t’envoie #433 en mp je te dis ce que c’était. John Cage, 4.33, partition

La fin… et oui avec le Barbacloud, mousseline vanille. Fruits rouges et noirs barbe à papa. En référence à Geoff Hendricks, Blue Sky faggot, 2008, collection Fondation du doute.

Bon les gars, c’était bon et un peu fou, on, enfin vous recommencez quand ?

 

Fondango barbe a papa fondango Rémy giraud étoilé guide michelin .JPG