Mardi soir j’étais avec Mélissa une copine de Licence commerce des vins, depuis le temps qu’on devait se faire cette soirée, enfin.

Lieu du crime : l’auberge du Croissant à Rochecorbon.

La toute première fois que j’y suis allée, c’était avec un ami viticulteur et nous avions constaté que la cuisine n’était pas du tout à la hauteur de la magnifique carte des vins.

Je décide donc de leur laisser une deuxième chance après avoir vu quelques publications de gourmets parfaitement ravis de leur expérience en ce lieu.

On commence par le vin.

Mélissa avait envie de blanc, moi de rouge, ça sera rosé !

Qu’est-ce que l’on mange avec ça ?

Tempura de Gambas, gingembre et curcuma Achard de légumes sans fautes.

Ensuite j’ai dépucelé Mélissa qui n’avait jamais mangé de tartare. Ce sera tarthai, c’est un tartare façon Thai. Frites. Mayo. Tuerie.Cette mayonnaise faite maison, merci ! Assaisonnée au paprika fumé, deux pots pour nous toutes seules#bouilledegourmande.

1. Tartare thai auberge du croissant

Là j’ai carrément plus faim du tout, #bouilledegourmande oblige j’ai bien envie d’un dessert : « chocolat grand cru du Mexique pequillos » ganache chocolat, avec un coulis poivrons- framboise.

Très joli dessert sans fausse note sucrée. La véritable émotion de ce dessert c’est la maitrise parfaite la cuisson du pequillos, le vrai gout, pas d’amer du tout !

Nous avons très bien dîner. Après s’être quelque peu cherchée l’auberge du croissant s’est trouvée, alors foncez y !

Rosé Parisy Emmanuel Raynaud Chateau des Tours Auberge du croissant

Revenons au vin, rosé à la carte Mas à Miel ou Orléans de l’ami Hubert. Orléans c’est top mais si tu permets j’ai autre chose … joueuse que je suis me voilà partie à l’aveugle.

A l’ouverture c’est la couleur d’un rouge très léger, vieux, c’est tuilé, translucide, au nez je suis super perturbée, ça sent le porto, l’armagnac, le vieux rhum, je goûte, l’amande la cerise, l’eau de vie viennent se mélanger, qu’est que c’est ? Parisy de chez E. Reynaud.

Un très complexe où j’ai d’abord eu de la prune puis de la poire mûre très mûre c’est un vin puissant avec de la structure mais beaucoup de fluidité en bouche on a des notes muscatés, saline et la finale présente de très jolis amers.

Je crois que le chemin pour me réconcilier avec le vin rosé est par là.