Sélectionner une page

Vin-dredi : Barre à Mine de Michel Redde

J’avais gouté cette bouteille l’année dernière durant l’assemblée des sommeliers du Val de Loire, elle m’avait surprise et émue.

 

Le temps passe … à 40€ la bouteille j’attendais une occasion, quelqu’un pour la partager. 

 

On a tous ces bouteilles, ces mets que l’on garde, on attend la personne et le meilleur moment pour ouvrir ce canon. 

 

La raison de cette attente ?

 

Le vin c’est du partage, savoir que ce moment de plaisir et d’émotion sera décuplé avec les autres personnes présente, comme un bon petit plat que l’on partage, comme un gâteau au chocolat à un amateur de chocolat comme un bonbon offert à un enfant. 

 

Les Canailles restaurant a Tours Morgon Marcel Lapierre

La bouteille en question c’est Barre à Mine du domaine Redde. Le domaine Redde je l’ai découvert il y a 6 ans au Salon des Vins de Loire, l’un de leur Pouilly goutait le café, arômes que l’on trouve généralement dans le vin rouge.

J’avais trouvé ça fascinant, car à l’ecole on nous apprend que le café c’est dans les vins rouges. 

Ce soir ce sera Barre à Mine. C’est quoi ce nom de cuvée ? C’est parce que c’est un sol de silex rouge, pour planter de la vigne, ils ont pris des Barres à Mine.

 

La première fois que j’ai gouté Barre à Mine j’ai senti des arômes de petits fruits rouges. Le petit pot de confiture de groseille dans lequel on plonge la cuillère, ayant vécu au Canada ça me rappelle aussi les cramberies en gelée. 

 

C’était un vendredi je passai devant les belles Caves à Tours, puis je décide que j’en ai marre d’attendre quelqu’un ou quelque chose pour boire une bonne bouteille. Ce quelqu’un sera moi, l’occasion la Saint Vincent. 

 

A l’ouverture, on sait que c’est du Sauvignon, ça sent le Sauvignon du Berry.

 

Qu’est ce que je raconte la  ??? Il y a un Sauvignon, tout dépend ou tu le plante il s’exprimera pas de la même manière. Le Sauvignon du Domaine de l’Affut parfois à des arômes d’Abricot, le Sauvignon de la Piffaudière sent le citron.

 

Du coté de Sancerre, ce Sauvignon à un coté minéral. Comme déteste ce mot, je vais plutôt parler de  Sauvignon avec un nez de pierre à fusil, souviens toi quand à la récré tu essayais de faire du feu avec deux cailloux…. La voila cette odeur. Je rajouterai que dans le mot miréral il y a un touché de bouche assez salin.

 

Revenons à ma BAM.  Deuxième nez, le bois, le jolis bois, comme celui de l’écrin d’un joli bijou.

 

En bouche l’attaque est vive, ça attaque franchement quoi, c’est acidulé, en deuxième j’ai la gourmandise et la générosité de l’élevage superbement maitrisé.

 

En fin de bouche gros kiffe, mes fruits rouges sont de retour. La confiture, on parle ici du gout de la confiture, pas de la sucrosité attention… groseilles, framboise, tarte à la framboise, en toute fin de bouche j’ai un peu de fraise mure, du chocolat au lait et du caramel au beurre salé. Attend y a quoi dans une bouteille à 40€* ? Il y a le temps passé a planter une parcelle à la Barre à Mine, il y a le temps du vin passé en demi muids et puis il y a le temps du plaisir celui là n’a parfois pas trop de prix.

 

 

*ya quoi dans une ps 5 ?

Cuvée Marie Maison Ventenac

Cuvée Marie Maison Ventenac

Cuvée Marie de la Maison Ventac. C’est un assemblage de deux cépages : Colombard a 75% et Chenin à 25%.
Je n’ai presque rien à rajouter a la conte étiquette. Ce vin est simple. Les cépages parlent d’eux mêmes.

Le Pérou Domaine des Frères

Le Pérou Domaine des Frères

Partir à la découverte d’un vin à la mode, mode de chez nous en Loire à Chinon mais ce n’est pas un Chinon. Le Pérou 2020 est aussi bon qu’une grenadine d’été.

Auberge Pom’Poire à emporter

Auberge Pom’Poire à emporter

C’était un week-end parfait.
D’habitude le week-end de la Saint Valentin s’annonce hyper déprimant, pas cette année car je l’ai décidé. Auberge Pom Poire à emporter et le tour est joué